La pisciculture hier

L’HISTOIRE DE LA SALMONICULTURE

  • L’élevage des poissons en eau douce ne date pas d’hier. Des écrits nous ont appris que les Chinois, les Égyptiens et les Romains maîtrisaient l’élevage des poissons d’étang. C’est au Moyen-âge que des moines français ont intégré les principes de base des techniques d’élevage. Mais c’est surtout à la fin du 19 ème siècle que la salmoniculture a véritablement pris son essor notamment dans les Vosges grâce à deux pêcheurs Rémy et Géhin originaires de la Bresse qui mirent au point la reproduction artificielle des truites en 1843. Puis, le 20 ème siècle a connu le développement de la pisciculture française. En 1910, il existe déjà 111 petits établissements piscicoles situés pour la plupart à l’emplacement d’anciens moulins.
JPEG - 157.5 ko
Chromos
Images publicitaires du début du siècle illustrant la pisciculture

L’HISTOIRE DE LA SALMONICULTURE D’ABRESCHVILLER

  • Trois générations de« Messang » se sont succédés depuis 1905, mon grand père Paul est à l’origine de la création de la pisciculture. D’abord constructeur de barges en bois avec son père Florent dès 1889 pour le canal de la Marne au Rhin il était établit dans le village de Niderviller proche du canal. Utilisant du bois pour la construction de ses barges il s’est alors tourné vers le village d’Abreschviller situé à quelques kilomètres au coeur de la forêt vosgienne pour y investir en transformant une ancienne taillerie de verre en scierie.Cette scierie fonctionnait grâce à la force motrice de l’eau prélevée sur le canal dévié de la Sarre Rouge, et dans laquelle les bois étaient flottés.Disposant à l’amont de la scierie d’un étang de deux hectares permettant de réguler le débit du cours d’eau il eu l’idée d’aménager une partie du terrain en pisciculture. C’est ainsi qu’en 1905 fut créée la pisciculture. La reproduction s’effectuait dans un laboratoire alimenté tout d’abord par la rivière et par la suite il fut déplacé en 1925 car une source avait été captée. L’ alimentation des truites avant la première guerre mondiale se faisait à partir de déchets d’équarrissage venant de l’abattoir de Sarrebourg ; la viande était broyée avant d’être donnée à manger aux truites. Les alevins étaient nourris principalement à partir de rate broyées. Aux alentours de 1918 elles étaient nourries à la fois avec de la viande et du poisson venant par train de Boulogne sur mer. Pour pouvoir conserver ce poisson la glace était récoltée l’hiver et conservée sous la sciure durant le reste de la saison et on s’en servait au fur et à mesure des besoins pour refroidir une pièce doublée de liège isolant naturel. La truite avant 1914 était très prisée, on n’élevait alors que des truites fario. La truite arc en ciel a été introduite en Europe vers 1900 et élevée sur notre exploitation qu’à partir de 1925.Nos truites étaient alors vendues exclusivement pour la consommation surtout en restauration. Avant la première guerre elles partaient par train vivantes dans des tonneaux de bois jusqu’à la cote d’azur pour approvisionner les plus grands restaurants. Mon père Georges reprit l’exploitation en 1939 en société avec la famille et ce n’est qu’à partir de 1973 qu’il en devint propriétaire à par entière.La production augmentant au fil des décennies et des investissements d’autres marchés se sont ouverts comme les poissonneries,le repeuplement des cours d’eau et étangs. Pour ma part, j’ai repris l’entreprise en 1989 en continuant dans le même esprit que mes prédécesseurs.

La pisciculture d’Abreschviller au fil du temps ...

Image précédente Image précédente Image suivante Image suivante

Abreschviller

Abreschviller

La pisciculture en 1904